Association nationale des chômeurs - Comités de chômeurs et de démunis



Siège social rue Albert Dupuis "Rouen les sapins 76". Association déclarée en préfecture de Rouen en décembre 1993. Dossier 13912. "organisme social et humanitaire". Ne pas envoyer de courrier à cette adresse Contact par mail. Si cela ne fonctionne pas, faîtes un copié collé dans votre boite mail associationanc@orange.fr



L'association


Statuts Juridiques

Mentions Légales



Ceux qui connaissent ce plan de création d'emplois que nous proposons sont responsables de la mort de chômeurs, car ils ne nous offrent aucun soutien pour qu'il soit mis en pratique. C'est un crime de ne pas aider ces pauvres gens qui ne méritent pas de mourir dans l'indifférence générale.

Les chômeurs ont besoin de vous pour que le plan de création d'emplois qu'ils proposent soit mis en pratique. Tous les ans plus de dix mille chômeurs se suicident. Vous pouvez écrire à votre député ou au président de la république pour qu'ils valident ce plan. Le chômage est une barbarie que l'on inflige volontairement à tous ces chômeurs qui pourraient travailler. A pratiquer le chacun pour soi les français deviennent des barbares.





 <<  Plan de création d'emplois en entreprises citoyennes ou sociales - Industrie solidaire >>

30 milliards d'euros de marchandises importées chaque année de Chine _ Combien pour l'inde, l'asie, l'afrique et d'autres pays? Avec le plan de création d'entreprises que nous proposons,  nous pouvons produire ce que nous importons et vendre au même prix. "Avec le système 3D "trois dimensions de gestion". Combien d'entreprises qui produisaient du bas de gamme ont du délocaliser parce que le profit était devenu impossible  "main d'oeuvre trop coûteuse"

Ce plan ne coûterait rien aux contribuables - l

*  *  *  *  *  *  *  * 

"Résumé du plan de création d'emplois en entreprises citoyennes ou sociales que nous proposons de créer". Ce que nous proposons ne présente aucune difficulté à mettre en pratique pour créer des entreprises "hors profit". Le profit sera seulement pour les salariés qui pourront y travailler.

Aujourd'hui pour créer une entreprise de production de produits "bas de gamme", cela est impossible car le coût de la main d'oeuvre est trop élevé. Une entreprise citoyenne a pour but de mettre au travail les chômeurs en attendant qu'ils trouvent un employeur et aussi de les embaucher. Si nous créons des entreprises de production bas de gamme et plus, chaussures, vêtements, jouets, etc. Cela n'a pas d'importance de ne  pas faire de bénéfices ou peu. Nous créerons des entreprises de prestations de services et des espaces de ventes de produits divers. Dans ces deux secteurs nous obtiendrons des bénéfices qui feront vivre les groupements d'entreprises PME que nous voulons créer. Il doit y avoir de la place dans notre société pour la création d'entreprises citoyennes.  Si vous ne comprenez pas bien ce que nous proposons, nous sommes à votre disposition pour vous expliquer. Contactez-nous par mail.

*   *   *   *   *   *   *   *

Explication du plan n°1 -   1 - Création d'entreprises citoyennes     2 -   la compétitivité dans les entreprises citoyennes  - - le financement de ces entreprises  et à capital gestion -

-  1 -  Les entreprises sociales que nous voulons créer  seraient gérées en système 3D - trois dimensions de gestion et plus. Elles seront la propriété des salariés.   Trois dimensions de gestion, c'est trois activités. "Production, prestation de services et ventes de produits divers".. La prestation de services divers et la vente de produits "offrent des bénéfices" cela comblera le coût élevé de la production bas de gamme "en main d'oeuvre".

. Le système 3D a été testé par plusieurs chefs d'entreprises de PME en normandie.


Ce plan mettrait les chômeurs en difficulté au travail. Les entreprises n'ont aucun intérêt à ce qu'il y ait des millions de chômeurs. Le chômage c'est plus de charges sociales à payer, c'est aussi perdre des consommateurs qui deviennent des handicapés du pouvoir d'achat.


Ce système 3D rend une entreprise compétitive.. En créant une entreprise sociale pour y produire seulement des produits comme ceux que nous importons, cela n'est pas rentable pour des actionnaires ou des investisseurs. Cela devient rentable avec le système 3D.  Des entreprises délocalisent pour s'installer là où la main d'oeuvre est moins onéreuse. Pour faire travailler le plus possible de chômeurs, salariés sans qualifications, les entreprises sociales seront liées les une aux autres, il y aura une direction centrale de ces entreprises et une gestion collective des entreprises sociales. Le réseau prévoit la création d'entreprises à capital gestion. Explication plus bas.


Une entreprise de confection de vêtements de petit quevilly 76 a produit des vêtements bas de gamme. Le coût de la production était légèrement trop élevé pour vendre au même prix que les produits venant de chine. Il n'y avait pas de bénéfices -  L'entreprise qui a participé à ce test a reçu de l'argent pour compenser le coût de production trop élevé. Cet argent nous l'avons trouvé dans les bénéfices de la vente de produits divers et dans des prestations de services divers...  Les entreprises sociales seront liées à une ou plusieurs associations de loi de 1901 qui auront pour but de collecter des fonds pour assister financièrement ces entreprises.  Une banque solidaire sera créée pour les consommateurs qui achêteront les produits qui seront produits dans les entreprises sociales.


Ce système est fiable mais il ne peut être géré que dans des entreprises sociales.  Nous proposons de créer d'autres statuts juridiques d'entreprises. Il ne faut pas faire travailler un ouvrier 35 heures dans le même travail, il se fatigue et devient moins productif.  Dans une entreprise sociale un salarié deviendra un actionnaire et un investisseur. Il obtiendra un revenu complémentaire.  Un salarié pourra aussi devenir "salarié indépendant"  pour travailler plus et pour gagner plus.


Dans les entreprises sociales que nous voulons créer les salariés travailleront le matin dans la production et l'après midi dans la vente ou la prestation de service.  Nous avons testé cette manière de travailler et les salariés étaient très motivés. Un salarié doit devenir polyvalent et il doit se former pour passer d'un emploi à un autre plus intéressant et plus rémunéré..



-  La compétitivité -

-  2 -  La compétitivité -  n'est plus un problème avec le plan  que nous proposons. C'est en produisant les mêmes produits  que nous importons massivement de chine et d'ailleurs que nous pouvons créer des emplois. Avec une forme différente et d'une qualité supérieure qui sera vendue au même prix.


La chine et d'autres pays nous privent de plusieurs millions d'heures de travail. Les consommateurs français dépensent des milliards d'euros pour faire vivre les entreprises chinoises et d'autres pays qui exploitent copieusement les salariés. S'ils veulent vendre leur production qu'ils augmentent leurs salariés qui auront plus de pouvoir d'achat pour acheter - 


Cet argent doit être dépensé en France pour faire vivre les chômeurs et les mettre au travail. On ne va pas chercher un plombier en chine parce qu'il serait moins chère. Payez moins chère ce que l'on achète comme produits d'importation c'est donner la mort à des milliers de chômeurs.     Le système 3D "trois dimensions de gestion d'une entreprise" que nous proposons de mettre en pratique est une grande solution pour faire travailler tous les chômeurs. Cette solution ne coûterait rien aux contribuables...

On donne de l'argent aux entreprises pour embaucher - c'est l'argent des contribuables. Pas avec le système ce que nous proposons.


Pour faire fonctionner ces entreprises sociales une partie des allocations chômage et du RSA pourraient être utilisée. Personne ne propose de créer des emplois comme nous le faisons. Les ministres de l'emploi nous disent que des idées comme les nôtres leur sont proposées et qu'ils s'en occupe.  Ce n'est pas vrai  car le chômage ne diminue pas. Plus de sept millions de personnes sont à la recherche d'un emploi -


Consommateurs rien ne vous empêche d'acheter des produits fabriqués en France et au même prix que ces produits d'importation. Nous vous invitons tous à le faire en achetant ces produits que nous pouvons fabriquer dans des entreprises d'actions sociales . Nous vous donnerons des euros solidaires - c'est du pouvoir d'achat.


Exemple de notre système trois D "Trois activités différentes" - Le président de l'association avait un ami en 1986 qui était chef d'entreprises, il possèdait une usine de confection de vêtements à petit quevilly 76, un grand restaurant traiteur "place du vieux marché à Rouen"  il avait deux magasins de vente de vêtements "rue Jeanne d'arc". Il était dans la production, la prestation de service et la vente - Le président a eu l'idée de créer le système de gestion en 3D - La production dans l'usine de ce chef d'entreprise ne lui rendait pas de bénéfices -


C'était ses autres activités qui lui rapportait de l'argent - Il préféra conserver son usine de confection pour ne pas licencier cinquante deux personnes. Nous espérons que vous comprenez bien le système 3D -  C'est plus facile à expliquer de vive voie.  On peut produire ce que nous importons de chine et d'ailleurs avec le système 3D - ce n'est pas grave de ne pas faire de bénéfice ou peu dans l'activité production simplement parce que les deux autres activités produisent des bénéfices - Dans la production nous prévoyons de produire du haut de gamme qui offrira des bénéfices.


La France doit s'adapter et faire face à tous les problèmes dans le domaine de la production et de la compétivité. L'industrie solidaire qui est proposée ici c'est une solution pour sortir du chômage et pour prévoir l'avenir. La robotisation mettra beaucoup de personnes au chômage. Avec l'industrie solidaire la perte de salaire sera compensée en faisant des salariés des actionnaires.  Les salariés travailleront moins et ils auront du temps pour les loisirs. L'industrie du loisir intéresse aussi le réseau.




Financement des entreprises sociales et en capital gestion

  2 -  Explication pour le financement des entreprises d'actions sociales que nous voulons créer pour mettre les chômeurs au travail. Cela peut se faire en faisant travailler les salariés une heure de plus par semaine ou par mois. Sans utiliser le bénévolat, ils seront rémunérés.

Nous avons organisé plusieurs réunions, nous avons invité des salariés. Tous étaient d'accord pour travailler une heure de plus par semaine. Si les salariés pouvaient travailler une heure par semaine, cela nous ferais un capital de plus de dix milliards d'euros par an pour créer des entreprises sociales. Nous avons aussi des idées pour collecter des fonds. Création d'un téléthon "création d'emplois".


Nous pourrions collecter entre 10 et 50 milliards d'euros avec nos idées. Les salariés recevront des euros solidaires pour cette action de solidarité. Un euro solidaire a la même valeur qu'un euro, mais il devra être consommé dans nos magasins et boutiques et chez les prestataires de services du réseau RDESS où tout sera moins chère "sans faire de concurrence déloyale". Vous devez savoir que quand vous achetez une paire de chaussure "30 euros ou plus" plus de la moitié du prix c'est pour le commerçant..


Dans le réseau  tout sera moins chère qu'ailleurs.. En plaçant un minimum de 10 euros par mois dans la banque d'actions sociales, vous serez un consommateur très gagnant.. Nous vous donnerons 15 euros - en euros solidaires que vous pourrez consommer dans nos boutiques et chez des commerçants partenaires de notre réseau d'actions sociales. 


Aidez financièrement la création d'entreprises d'actions sociales cela ne vous enlèvera pas de pouvoir d'achat - Le réseau vous aidera à gérer votre pouvoir d'achat - ce qui créera un nouveau métier - celui de coach conseiller en pouvoir d'achat - Nous créerons des centrales d'achat pour faire baisser les prix - Les commerçants partenaires vous donneront eux aussi des euros solidaires.


Capital de départ pour la création d'entreprises sociales et privées que nous voulons créer.

Si on ne peut pas faire travailler une heure de plus par semaine ou par mois les salariés, l'état doit pouvoir nous offrir un capital de départ pour que nous puissions créer un premier grand groupement d'entreprises sociales. Ce capital serait de plus 10 millions d'euros. La création de ce premier groupement d'entreprises sociales nous permettrait de montrer aux français ce que nous pouvons faire pour créer des emplois.

Avec ce plan, nous avons la certitude de pouvoir mettre au travail tous les chômeurs. Dans la production, la prestation de services et la vente de produits.

La création d'un grand patrimoine national d'entreprises sociales et solidaires , cela aura pour effet de redonner confiance aux français, ils se remettront à consommer et à avoir confiance en l'avenir. Les entreprises sociales et solidaires que nous voulons créer seront gérées  partie par  des salariés de ces entreprises. Un patron de ces entreprises ne peut être un fonctionnaire - les salariés ne le veulent pas.


Nous créerons des entreprises privées - en capital gestion - Un chef d'entreprise salarié pourra acheter la  gestion d'une entreprise qui sera la propriété du réseau - il sera salarié et obtiendra une part des bénéfices -  Pour une petite entreprise ce sera un minimum de 50 mille euros - il pourra revendre la gestion avec une plus value - si le chiffre d'affaire aura augmenté.